CoLink'In ne contrefait pas LinkedIn

Le célèbre réseau social LinkedIn a agi en contrefaçon à l’encontre de la marque CoLink’In, mais par son arrêt du 5 février 2016, la Cour d’appel de Paris ne lui a pas donné raison.

Malgré la reconnaissance de la renommé de la marque LinkedIn, la Cour,  après avoir procédé à une analyse des éléments de différenciation liés à la construction, prononciation et la perception des signes opposés, a jugé qu’il n’existait pas de risque de confusion au motif que « le consommateur ne pourra se méprendre sur l’origine respective des produits ou des services en cause ». Elle a notamment justifié sa décision par la présence de la syllabe « Co » en positon d’attaque de la marque CoLink’In et également par les nombreuses prononciations possibles dans la marque LinkedIn (Lin[k]din, Link[eu]in ou Link [é]in).

Les sociétés LinkedIn France et LinkedIn Ireland ont alors été condamnées à verser 15.000 euros à la société française de coaching professionnel et individuel CoLink’In, au titre des frais engagés par cette dernière pour sa défense.